20 novembre, 2019

Culte de la Pachamama : quatre exorcistes appellent à une journée de prière et de pénitence le 6 décembre après les scandales du synode sur l’Amazonie



Dans une communiqué commun, quatre exorcistes viennent d’appeler tous les catholiques à se joindre à une journée de prière et de réparation le vendredi 6 décembre prochain pour chasser « toute influence diabolique du sein de l'Église », influence a pu s’y introduire du fait du rituel de la Pachamama auquel le pape François a assisté au Vatican au début du synode sur l’Amazonie, le 4 octobre dernier.

Le National Catholic Register, où leur déclaration a été d’abord publiée, précise que ces exorcistes ont préféré garder l’anonymat. Ces exorcistes ont affirmé que les catholiques se trouvent au milieu d'une « guerre spirituelle » qui « se produit actuellement au sein de l’Eglise elle-même », comme en témoignent les événements dont nous avons été témoins pendant le Synode amazonien.

Les exorcistes demandent aux catholiques de faire du 6 décembre un jour de réparation, en récitant le chapelet, en adressant des prières au Sacré-Cœur de Jésus et en faisant pénitence sous forme de jeûne, d’abstinence ou autres mortifications.

La Pachamama est une « déesse » de la Terre Mère vénérée par les peuples indigènes d'Amérique du Sud. A l’orée du synode sur l’Amazonie, le pape François a accueilli le 4 octobre un rituel de « plantation d’arbre », au cours duquel le clergé et les peuples indigènes amazoniens ont dansé autour des statuettes de la Pachamama dans les jardins du Vatican. Les participants s’étaient prosternés devant les idoles. Plusieurs femmes s’étaient également prosternées devant la terre amenée d’Amazonie au cours de la cérémonie (voir à partir de la 40e minute dans la video ci-dessous).




Au cours des jours suivants, le Pape accompagna la procession des idoles vers la salle du synode ; l’une des statuettes est restée devant la tribune pendant toute sa durée.

On se souviendra aussi de ce que le pape François s'est excusé en tant qu’« évêque de Rome» auprès de ceux qui avaient été « offensés » par l'enlèvement des statuettes et leur jet dans le Tibre par le jeune Autrichien Alexander Tschugguel. Le pape lui-même avait  alors désigné les images de femmes enceintes, nues et accroupies, de « statuettes de Pachamama ». Certains défenseurs de la cérémonie du 4 octobre continuent pourtant d’affirmer que les statues représentent simplement la maternité ou la fertilité – ce qui ne justifie en aucun cas qu’on les vénère –, ou même qu’elles représentaient la Bienheureuse Vierge Marie et sa cousine Elisabeth.

Or il suffit de les regarder pour comprendre qu’il s’agit là d’une insulte à Notre Dame : insulte à sa bonté, à sa beauté.




ou



?


Sous le titre Contra recentia sacrilegia, un document signé par plus de 200 catholiques a appelé les évêques à « offrir une correction fraternelle au Pape François pour ces scandales ».

Cette déclaration affirme : « Tout culte d’adoration rendu à une personne ou une chose autre que le seul vrai Dieu, la Sainte Trinité, constitue une violation du Premier Commandement. Toute participation, sous quelque forme que ce soit, à la vénération des idoles est condamnée par ce commandement et constitue un péché objectivement grave, indépendamment de la culpabilité subjective, dont seul Dieu est juge. »

Voici la déclaration complète des quatre exorcistes :


Au vu des événements récents en rapport avec le rituel de la Pachamama dans les Jardins du Vatican, suivie de la procession de l’idole dans la Basilique Saint-Pierre, ainsi que le fait de placer ces idoles dans l'église de Santa Maria in Traspontina, les paroles de saint Paul (1 Corinthiens 10:20) nous reviennent en mémoire : « Veux-je dire que ce qui a été immolé aux idoles soit quelque chose, ou que l’idole soit quelque chose ? Non ; mais ce que les païens immolent, ils l’immolent aux démons, et non à Dieu. Or je ne veux pas que vous soyez en société avec les démons. Vous ne pouvez pas boire le calice du Seigneur, et le calice des démons… » 
Les Psaumes (95,5) nous disent : « Car tous les dieux des nations sont des démons ; mais le Seigneur a fait les cieux. » Ces événements nous font saisir cette réalité : (Éphésiens 6:12) « Car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à lutter, mais contre les principautés et les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans l’air. » Ces événements nous font saisir cette réalité : nous sommes en guerre spirituelle, et la guerre se produit actuellement au sein de l'Eglise elle-même. » 
Nous encourageons donc tous les catholiques qui reconnaissent le mal présent dans ces événements à se joindre à nous dans une journée de prière et de pénitence le 6 décembre, dans le but de chasser toute influence diabolique au sein de l'Eglise qui a pu s’y introduire à la suite de ces récents événements – ainsi que de tout autre événement. 
Nous demandons à tous ceux qui y participeront dans cette intention de : 
1. Dire le chapelet ; 
2. De pratiquer une forme de pénitence, comme le jeûne, l'abstinence et d’autres types de mortification ; 
3. D’adresser des prières au Sacré-Cœur, comme indiqué ci-dessous.
Nous encourageons également, dans cette intention, à faire une Heure Sainte devant le Saint Sacrement et à assister à la Messe ce jour-là, en offrant les mérites de la Messe pour cette intention. 
Que la Miséricorde Divine repose sur nous tous.
*

Prière de Consécration du genre humain au Sacré-Cœur de Jésus

Très doux Jésus, Rédempteur du genre humain, jetez un regard favorable sur nous, qui sommes humblement prosternés au pied de Votre autel. Nous sommes et nous voulons être à Vous ; mais, pour que nous puissions Vous être unis par des liens plus solides, voici qu'en ce jour chacun de nous renouvelle spontanément sa Consécration à votre Sacré Cœur.

Beaucoup d'hommes ne Vous ont jamais connu ; beaucoup Vous ont méprisé en transgressant vos Commandements ; ayez pitié des uns et des autres, ô très bon Jésus, et entraînez-les tous vers votre Sacré Cœur. Ô Seigneur, soyez le Roi, non seulement des fidèles qui ne se sont jamais éloignés de Vous, mais aussi des enfants prodigues qui Vous ont abandonnés. Faites que ceux-ci se hâtent de regagner la maison paternelle pour ne pas périr de misère et de faim.

Soyez le Roi de ceux que des opinions erronées ont trompés ou qu'un désaccord a séparés de l'Eglise ; ramenez-les au port de la vérité et à l'unité de la foi, afin qu'il n'y ait bientôt qu'un troupeau et qu'un Pasteur.

Soyez enfin le Roi de tous ceux qui sont plongés dans les ténèbres de l’idolâtrie ou de l’islamisme ; ne refusez pas de les arracher aux ténèbres pour les ramener dans la lumière et le royaume de Dieu. Tournez vos yeux miséricordieux vers les enfants de cette race qui fut votre peuple élu. Jadis, ils appelèrent sur eux-mêmes le Sang du Rédempteur ; qu’il puisse aujourd’hui faire descendre sur eux  comme une ablution qui donne la rédemption et la vie.

Donnez, Seigneur, à votre Eglise la liberté et le salut. Accordez à toutes les nations l'ordre et la paix, et faites que, d'une extrémité à l'autre de la terre, résonne une seule parole : Louange au divin Coeur qui nous a donné le salut ; à Lui soient honneur et gloire dans tous les siècles. Ainsi soit-il ! »


Acte de réparation au Sacré-Cœur de Jésus

Très doux Jésus, vous avez répandu sur les hommes les bienfaits de votre charité, et leur ingratitude n’y répond que par l’oubli, le délaissement, le mépris. Nous voici donc prosternés devant votre autel, animés du désir de réparer, par un hommage spécial, leur coupable indifférence et les outrages dont, de toutes parts, ils accablent votre Cœur très aimant.

Cependant, nous souvenant que nous-mêmes, nous nous sommes dans le passé rendus coupables d’une si indigne conduite, et pénétrés d’une profonde douleur, nous implorons d’abord pour nous-même votre miséricorde. Nous sommes prêts à réparer, par une expiation volontaire, les fautes que nous avons commises, tout prêts aussi à expier pour ceux qui, égarés hors de la voie du salut, s’obstinent dans leur infidélité, refusant de vous suivre, vous, leur Pasteur et leur Chef, ou, secouant le joug si doux de votre loi, foulent aux pieds les promesses de leur baptême.

Nous voudrions expier pour tant de fautes lamentables, réparer pour chacune d’elles: désordres de la conduite, indécence des modes, scandales, corrupteurs des âmes innocentes, profanation des dimanches et des fêtes, blasphèmes exécrables contre vous et contre vos Saints, , insultes à votre Vicaire et à vos prêtres, abandon et violations odieusement sacrilèges du divin Sacrement de votre amour, péchés publics enfin des nations qui se révoltent contre les droits et l’autorité de votre Église.

Que ne pouvons-nous effacer de notre propre sang tant d’offenses ! Du moins, pour réparer votre honneur outragé, nous vous présentons cette même satisfaction que vous avez offerte à votre Père sur la Croix et dont vous renouvelez l’offrande, chaque jour, sur l’autel; nous vous la présentons, accompagnée de toutes les satisfactions de la Très Sainte Vierge votre Mère, des Saints, des chrétiens fidèles. Nous vous promettons, de tout notre cœur, autant qu’il dépend de nous et avec le secours de votre grâce, de réparer nos fautes passées, celles de notre prochain, l’indifférence à l’égard d’un si grand amour, par la fermeté de notre foi, la pureté de notre vie, la docilité parfaite aux préceptes de l’Évangile, à celui surtout de la charité. Nous vous promettons aussi de faire tous nos efforts pour vous épargner de nouvelles offenses et pour entraîner à votre suite le plus d’âmes possible.

Agréez, nous vous en supplions, ô très bon Jésus, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie Réparatrice, cet hommage spontané d’expiation ; gardez-nous, jusqu’à la mort, inébranlablement fidèles à notre devoir et à votre service, accordez-nous ce don précieux de la persévérance qui nous conduise tous enfin à la patrie où, avec le Père et le Saint-Esprit, vous régnez, Dieu, dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d'informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S'abonner




© leblogdejeannesmits



Aucun commentaire:

 
[]