20 février, 2011

Marche pour les chrétiens d'Orient à Vannes : des photos…

Plus de 2.000 personnes, selon le site du diocèse de Vannes, et certainement plus près de 3.000, selon moi, ont participé en ce fin de samedi après midi à une marche silencieuse pour les chrétiens persécutés dans le monde – et aussi contre la christianophobie dans nos vieux pays d'Europe. Mgr Centène a prononcé une allocation au lieu de rassemblement, avant de lire le texte de la pétition qu'il invite tous les catholiques du diocèse à signer d'ici au 6 mars. Elle est en ligne iciReportage sur la marche dans Présent daté de mardi (en ligne lundi à midi), en principe. En attendant, voici quelques photos.

Les marcheurs se massent sur le port de Vannes. Au fond, le clocher de la cathédrale Saint-Pierre.

Abbés d'Orient et d'Occident

Au milieu de la foule, un drapeau scout
Un évêque qui parle. Pour l'édification de ceux qui lui sont confiés.

Et les fidèles, de tous âges et de toutes conditions, écoutent…

…attentifs.

Qu'est-ce que la liberté de conscience ? Il s'agissait ici de demander
le droit pour tous les chrétiens de pouvoir pratiquer librement, partout
dans le monde, y compris dans les pays où aujourd'hui, on n'a
même pas le droit de construire des églises…

Des prêtres qui connaissent bien le Proche-Orient, berceau du christianisme, ouvraient la marche. Celui de droite,
prêtre mexicain, 28 ans missionnaire en Egypte, devait prêcher l'homélie de la messe. C'est le sang des
nouveaux martyrs d'Egypte qui assurera la présence, toujours, de chrétiens en Egypte, dit-il.

Monseigneur Centène ouvre la marche.

Les chalands, nombreux en ce samedi après-midi, regardent, étonnés, l'interminable et silencieuse colonne…

On serpente d'une porte de la ville à l'autre. Terre chrétienne par toutes ses pierres.

Pas un bruit ne monte de cette longue procession. Très loin d'être complète sur cette photo…

Derniers mètres avant la cathédrale.

Mgr Centène conduit le troupeau dans son église.

Toutes les places possibles sont prises,
et aussi quelques autres.


























La nuit tombe, on se prépare à veiller.
Le rouge des martyrs… Mais on parlera de pardon, et non de vengeance.

Au pied de la croix, fleurs rouges et blanches, et la palme promise
à ceux qui ne rougissent pas du Christ, mais donnent, pour Lui
rendre témoignage, jusqu'à leur propre vie.

© photos : Jeanne Smits, leblogdejeannesmits.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Monseigneur et merci à tous ceux qui ont participé à cette marche. Les chrétiens sont redevenus les martyrs de notre temps hélàs ! Nous prions pour eux, pour leur proches et afin de trouver la force de pardonner.

francflint a dit…

Bonjour à tous.

C'est réconfortant.
J'aimerais soutenir cet évêque.

Il est courageux simplement ... parce qu'il fait son devoir !

Aujourd'hui, pour un catholique, faire son devoir est souvent héroïque !

Comment peut-on s'entre-aider ?
Forum ? Site ? RV ?

 
[]