17 juillet, 2010

Droits des animaux : et voilà la comparaison avec la Shoah !

L'organisation espagnole de défense des animaux « Equanimal » a organisé aujourd'hui à Madrid une manifestation marquée par la comparaison entre le « sacrifice » des animaux dans les abattoirs et la Shoah, affirmant que toutes les 33 minutes, 6 millions d'entre eux y meurent. « Un authentique holocauste d'animaux », affirmait le groupe qui voudrait voir étendre à leur profit le bénéfice des « droits humains ».

Leur reconnaissance implique que dès aujourd'hui, tous les « citoyens » se transforment en végétariens « stricts » et qu'ils renoncent à utiliser des produits animaux pour se vêtir.

Les singes (dont on sait qu'ils meurent par millions dans les abattoirs pour nourrir et vêtir leurs frères humains... ah, non ?  j'ai dû rater un épisode) devraient selon Equanimal être les premiers à se voir reconnaître des droits humains.

Et c'est à travers cette revendication que l'on comprend que la prise de position de ces hurluberlus n'est pas, aux yeux d'un certain monde, si aberrante. Il ne s'agit pas seulement de quelques écolomaniaques farfelus mais experts dans la manipulation des médias, puisque la gauche espagnole au pouvoir et d'autres partis européens de gauche en Europe (en Suisse et en Autriche par exemple) tient ce même discours sans que la presse convenable ne se torde de rire.

Certes, Equanimal ose les comparaisons extrêmes en invoquant l'image de la Shoah. Mais lui en voudra-t-on ? Les défenseurs de la cause animale seront-ils montrés du doigt parce que leur frange hyper-médiatique aura osé mettre sur le même plan le sort des bœufs, poulets, vaches et porcs dans les abattoirs avec celui des juifs dans les camps nazis ? Pour ma part je trouve cette comparaison insoutenable : mettre sur le même plan un animal et un homme doué d'une âme immortelle et fait pour l'éternité est la preuve d'une perte totale du sens des réalités et un mépris manipulateur.

Cela n'est pas innocent. Je veux bien croire que les militants de base de la cause de nos amies les bêtes soient de singuliers mais naïfs personnages, sincères dans leur « pensée » sentimentale. Mais derrière cette façade, il y a une façon très subtile de déconsidérer le véritable mouvement pro-vie. De ridiculiser ceux qui établissent un parallèle entre les atrocités nazies (et celles des autres idéologies qui tuent par millions) et les millions de victimes de l'avortement. Après tout, il s'agit là encore de réclamer des « droits humains » pour les enfants à naître, chose qu'il faut faire paraître aussi exagérée que l'attribution de ces mêmes droits aux singes, aux canards ou aux oies.

Equanimal se distingue par ses coups médiatiques assez réussies, son « écoterrorisme » comme le disent les médias : la manifestation d'aujourd'hui en est un exemple ; mais il y a eu aussi interruption violente de corridas pour empêcher l'« assassinat » de taureaux, les tentatives d'empêchements de parties de pêche ou de chasse sportive, saccage de granges et de laboratoires pour le « sauvetage » des animaux. Les militants d'Equanimal aiment aussi manifester nus, éclaboussés de rouge pour simuler le sang, en se montrant dans des lieux publics. Le tout servi par une excellente communication : les médias sont toujours prévenus et… focalisés.

Or cela permet de faire un parallèle – pour inexact et abusif qu'il soit – avec le mouvement de défense de la vie humaine.

© leblogdejeannesmits.

2 commentaires:

Laorans a dit…

Cette comparaison est effectivement dès plus choquantes. Je ne sais pas si l'Homme a une âme mais là ça va trop loin. Ce qui n'est pas forcément l'oeuvre de la gauche dans son entier, mais de certains partisans.. Pas la peine de tout mélanger.

En revanche, il est question de droit des animaux, ce qui serait intéressant à observer dans certains cas, mais sans tomber dans ce nihilisme qui voudrait que l'Homme soit tellement mauvais qu'il devrait se sacrifier (tous végétariens...) pour?...on ne sait pas trop au juste, hormis le fait que ce soit des propos tenus par qlq illuminés...

En même temps, c'est pas plus con que ce qu'impose les religions...qui nie le corps et l'Humanité telle qu'elle est.

Mischa a dit…

A l'évidence votre journal a censuré mon message..
Alors voyons si vous en ferez tout autant.; Je ne vais vraiment pas pourquoi il devrait l'être..
Comment alors expliquez vous que beaucoup de juifs qui ont vécu ce génocide industrialisé font eux aussi une analogie entre ce qui est perpétré à chaque seconde sur les animaux ? Il est évident que les raisons premières ne sont pas les mêmes, mais si l'on accepte de ragarder et voir, écouter et entendre, et enlever de son vocabulaire le " ce ne sont QUE "..et bien oui on en effet peut faire une analogie.
Les animaux sont "numérotés " exploités jusqu'à la mort , expérimentés au nom de la science et du bien être humain, tués et TRANSFORMÉS..comme l'ont été les juifs dans les camps de la mort .
Il serait temps d'ouvrir les yeux sur cet autre ..
Vous êtes chrétien, moi non, mais j'ai appris que le droit du plus fort ne devait pas faire loi.. or pourquoi ces massacres et tortures sur ces animaux? parce qu'ils ne peuvent s'opposer .
Quant à leur âme, qu'en savez vous ? Dieu vous aurait-il dit qu'il n'en ont pas ?
j'espère que vous aurez la dignité de ne pas me censurer.. Au contraire, je tente avec beaucoup de ceux qui savent regarder et voir l'autre de vous convaincre que l'animal est sensible, intelligent, et a une âme..
Si l'humanité est en faillite d'elle même en détruisant la planète qui ne lui appartient pas, c'est bien parce qu'elle s'en est auto proclamée la reine .

 
[]