03 mars, 2008

Embryons humains... ou chimpanzés ?

Au Mexique, un ex-Procureur, ancien responsable d’une commission nationale des droits de l’homme, vient de se distinguer en affirmant que les embryons humains (moins de 12 semaines de gestation) sont, à toutes fins utiles, des chimpanzés. Jorge Carpizo McGregor estime qu’en termes d’ADN, ce singe et l’homme partagent 99 % d’informations identiques. La seule chose qui fasse véritablement la différence, c’est le système nerveux central. Le cortex cérébral n’étant formé chez le petit d’homme que vers la 25e semaine, c’est assez pour dire, selon cet expert en droits humains, que les enfants à naître peuvent parfaitement être avortés pendant les premières semaines de leur existence. On apprend sans surprise que Jorge Carpizo McGregor faisait partie de l’équipe de conseillers qui a aidé la Ville de Mexico a légaliser localement l’avortement. Quant aux scientifiques, ils sont abasourdis devant cette négation de la réalité : l’organisme humain diffère de toutes les façons possibles de celui du chimpanzé...

3 commentaires:

Denis Merlin a dit…

Les raisonnements simplistes énoncés avec assurance, sont un des principes de la propagande anti-vie ou anticatholique.

Je voyais sur Internet un "avocat" turc affirmer que le christianisme n'était pas une religion mais une "idéologie" et qu'à ce titre, si j'ai bien compris, il n'avait pas droit à la liberté religieuse. Il faillait voir l'assurance et l'agressivité contenue mais réelle, avec laquelle cette absurdité était énoncée !

Anonyme a dit…

"Quant aux scientifiques, ils sont abasourdis devant cette négation de la réalité : l’organisme humain diffère de toutes les façons possibles de celui du chimpanzé.."

Ha bon?

Et vous pouvez m'expliquer en quoi, Madame Smith, et à plus forte raison avant 25 semaines, l'organisme humain est si différent de celui du chimpansé?

Robert a dit…

Evidemment, à défaut de réponse, Madame Smtih préfère ne pas publier le commentaire...

C'est aussi simple que ça, et c'est la seule option lorsque l'on fait sciemment dans la désinformation...

Pas brillant pour une directrice de rédaction…

 
[]