06 février, 2007

Portugal : plaintes contre la campagne du « non »

Le « mouvement pour le oui » au référendum portugais du 11 février a déposé ce mardi six plaintes auprès de la Commission nationale des élections visant le « type de campagne du non », allant jusqu'à dénoncer une veillée de prières pour la vie organisée le 10 février par la paroisse d'Alhandra, pendant la journée de réflexion avant le vote.

« C'est très grave. Il s'agit d'une immixtion dans la campagne. Les prêtres sont interdits par la loi d'intervenir dans la campagne et nous voyons ici tout un tas de cas avec des éléments qui violent la loi, ce qui indique aussi quelque désespoir du côté de la campagne du non », a déclaré le député mandaté par le « mouvement pour le oui », la communiste Odete Santos.

« La loi du référendum dispose que les ministres du culte ne peuvent influencer le vote en aucun sens », a renchéri une autre représentante du « oui », Lucia Gomes.

Une autre plainte visait l'école Eça de Queiroz, de Lisbonne, qui organise un voyage scolaire dans le cadre de son cours de religion et de morale avec des élèves en âge de voter du 9 au 12 février.

On ne s'étonnera pas d'apprendre que la communiste Odete Santos ait affirmé à cette occasion que les arguments de la campagne du non, comme la discussion sur le commencement de la vie ou la proposition de suspendre les jugements « servent à embrouiller » les électeurs.

Effectivement : si le oui l'emporte dimanche, la mise à mort du fœtus sera autorisée sans condition jusqu'à dix semaines de grossesse, et passible des tribunaux à dix semaines et un jour. C'est clair, non ?

Source : ici.

1 commentaire:

NLC a dit…

J'ai entendu ce matin au journal de 7 heures sur europe 1, un reportage à ce sujet. Inutile de vous dire le parti pris du journaliste ( Christophe Delay ) qui a interrogé, à ce sujet, la secrétaire générale du MFPF ( son nom m'a échappé ). Alors : les opposants ont des arguments odieux, le fait que l'avortement soit illégal est la honte du Portugal, etc...(on peut l'entendre sur le site de la radio), bien entendu, aucune voix opposée n'a été entendue, c'est ce que l'on doit appeler un traitement neutre de l'information... Je me suis fendu d'un petit corriel à la rédaction, peut être que ce serait bien qu'il y en ait d'autres...

 
[]